mercredi 28 décembre 2016

   Les éoliennes ne seront pas la dernière faute de goût sur le chapiteau du cirque planétaire. Gageons qu'un grillage géant sera bientôt construit à une centaine de mètres au-dessus du sol, afin de capter l'énergie nécessaire à notre agitation. A travers les mailles de cette toile d'acier, l'homme laborieux regardera les portions de ciel toujours visibles en s'écriant : "En avant !"

(1483)


La félicité en mouvement

3 commentaires:

  1. Cher Marquis
    toutes voiles dehors dans les courants-d'air
    Quel vent vous pousse?
    :-)

    RépondreSupprimer
  2. Cher Marquis,

    Un peu de légèreté caprinééenne, de quoi, peut-être, contrer le déséquilibre des abjections d'un mouvement lent bien balancé.
    http://giphy.com/gifs/12rnBntkBLPU7S
    Meilleurs vœux à vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mon bon chêne, quel ravissement !

      Houba de l'an.

      Supprimer