mardi 7 février 2017

  Ayant passé mon enfance avec une chienne pour unique famille, dans un ancien moulin au bord de la forêt, toute présence humaine me semble excessive.
    Les gens pensent qu'en vivant en couple ils pourront partager leurs émotions, mais cela est impossible. Quand l'un des deux ressent du plaisir en regardant tomber la pluie, l'autre a mal au ventre ou n'éprouve rien de particulier.
  Pour aimer vraiment, il faut vivre seul, retrouver un complice de temps à autre afin de rire de l'éternel désarroi, et tenter de faire jouir ce qui tremble aux frontières du silence.


(1450)


Le couple du bicylindre en V est l'avenir de la femme dévoilée

(Document - L'Éther)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire