dimanche 26 mars 2017

  Une phrase est comme une échelle de corde jetée dans la nuit, offrant au lecteur la possibilité d’entamer une descente dans un puits. Si le texte est réussi, l’échelle se rompt une fois le dernier échelon atteint, à l’instant où, un pied dans le vide et à bout de forces, le lecteur se rend compte que la profondeur est effrayante.
    Bien sage est celui qui refuse la connaissance, mais bien souvent stupide également.

(1461)


Allez savoir

4 commentaires:

  1. cher marquis je vous ai boudé car recevoir vos visites sans jamais un commentaires ok , je m'y étais faite , mais etant capricorne signe lié à vos chéres amies ne pas gardez mes commentaires.
    Nihilistes je veux bien mais c'était trop.

    je reviens .. la dernière phrase grimace en sont milieu et sourire à la fin …
    vous n’avez pas rayé sa beauté .
    faut s’accrocher marquis
    Votre duchesse Pain … oui en pointillé…

    RépondreSupprimer
  2. Chère duchesse, vous n'êtes pas la première personne à me signaler que son commentaire a été supprimé.

    Voilà qui est bien étrange... Car je n'y suis pour rien.

    Je remarque également des incohérences sur la page "statistiques".

    Croyez bien que jamais je n'ai refusé une de vos remarques, d'autant que je les compte parmi les plus fabuleuses.

    Je suis donc bien désolé, marri même.

    Je me permets de vous ceindre de mes caprines pensées afin d'atténuer votre déception.

    Votre dévoué, caprinfou.

    RépondreSupprimer
  3. merci cher marquis j'acceuille avec joie votre billet

    il y a des périodes et je pense que l'insécurité générée pas ce qui se passe dans le mondes les gens se ferme coupe la communication s'isole pour ne pas s'empétrer de l'autre et en Un miis et demi j'ai constaté ce changement très rapide. effrayant même

    alors les mots de penseurs de nos amis cela rassure un peut du moins permet à l'être d'avoir des bulles là où ses strates lui permet d'avoir une bonne ligne de flottaison

    belle soirée mon trés cher caprin fou cher marquis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me permets d'ajouter, juste avant ma sieste car tout ajout nécessite un retrait, que je me sens plutôt houbiste que nihiliste.

      Mais comme je dois encore préciser cette philosophie, je me mets au lit sans tarder, car la Vision globale a besoin du Grand repos pour s'épanouir.

      A très bientôt ou tard, ou pas, houba.

      Supprimer