dimanche 28 mai 2017

   Comme les pianistes de jazz contemporain qui ont abandonné la mélodie pour l’athlétisme, et vous balancent leur clavier à la figure, Philippe Sollers jette son érudition sur le papier*. Au final, on quitte Femmes comme après avoir assisté à un concert de scies circulaires. À notre époque où les meilleurs romanciers sont publiés dans les collections qu’ils dirigent, il est utile de rappeler que le dernier grand écrivain encore en vie est Thomas Bernhard.

   *Que celui qui a trouvé une phrase immortelle dans cet accident de bibliothèque n'hésite pas à la signaler aux autres.

(1490)


"C’est à peine si je peux me permettre de me fréquenter moi-même." 

(T.B.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire