mardi 11 juillet 2017

   Le concept de mobilité durable ou déplacement durable est apparu au Molysmocène*.
   Peut-être s’agissait-il de se déplacer sans jamais s’arrêter, de promouvoir le mouvement perpétuel ou d’interdire la sieste, personne ne réussit vraiment à définir cette affaire qui, par ailleurs, engendra le pire par enthousiasme pour le meilleur.
    Comme à chaque fois chez l’homme, le contraire l’avait emporté haut la main.

   *Certains auteurs ont préféré nommer cette époque de l’histoire  « Anthropocène », « Industrialocène », « Capitalocène » ou « Mégalocène ». Les moins pédants ont proposé le terme « Poubellien ».

(1496)



Droit dans ses bottes




Droit du sol

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire