samedi 12 août 2017

   Lorsqu’un homme est heureux, il ne désire rien de plus. Mais il est des jours où l’homme n’a pas envie d’être heureux, et bien d’autres encore où il ne sait exactement ce qu’il désire.
    Quant à l’homme malheureux, il lui arrive de réfléchir profondément, ce qui accélère sa chute dans les profondeurs.
    Sur terre, et dans ces conditions, il est donc impossible d’organiser quoi que ce soit, excepté une promenade, et, finalement, c’est peut-être heureux, car le planificateur convaincu est souvent accompagné de vigiles bienveillants.

(1621)


Non-planificatrices des Sphères

2 commentaires:

  1. Étincelles fugaces de vos pensées. Nous sommes tous des infinis mais si finis.
    Artaud , hurle ! t'as raison, devant tant de beauté, insupportable, inatteignable !

    RépondreSupprimer
  2. Éternellement en train de se faire tout en étant en train de finir, en effet.

    Antonin, vieux frère, il est l'heure de mon calmant.

    Adieu la terre.

    Et hop.

    Appareillons !

    RépondreSupprimer