vendredi 4 août 2017

   Mieux vaut une petite dose de cynisme tous les jours plutôt qu’une longue période de moralisme, forcément suivie d’un accès de rage.
    Soyez sans crainte : on n'est jamais suffisamment cruel pour être heureux.

(1594)


Bénédiction à l'Orée

2 commentaires:

  1. Je suis cynique par un ami de mon père qui est aussi mon géniteur. On me dit cynique, on me dit : toi et ton cynisme. On me dit : tu vois tu peux pas t'en empêcher : tu es encore cynique. C'est ça qu'on me dit tout le temps. Tout le temps on me dit : tu es cynique.
    Parfois j'ai pas l'impression d'être cynique et on me dit que je suis cynique. Dès fois j'ai un drôle de rire, eux ils disent que je ricane, que j'ai un drôle de rire : ils disent que je suis cynique : ils disent que j'ai un rire cynique. Même quand je suis pas cynique, ils disent que je suis cynique. Tu t'en aperçois même plus mais tu es cynique : ils me disent ça. Tu ne te mets même pas en colère : gros cynique : alors que justement tu devrais te mettre en colère : comment tu fais pour supporter ça : gros cynique. C'est ça qu'ils me disent.
    Au fond je les comprends : l'excès c'est jamais très bon : ils disent que ça les fait plus rire mon cynisme : ils n'en peuvent plus. J'essaye de plus rien dire, de sourire un peu, de bien les écouter, j'essaye même d'être comme eux : je n'y arrive pas bien tellement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Votre texte me rappelle mes pires années : celles où j'étais au monde.

      Chèvre merci, tout cela est maintenant terminé.

      Supprimer