vendredi 9 mars 2018

   Plus que toute autre, notre époque exècre la paresse. Le rêveur, le poète, l’inactif sans ambition est dénommé parasite par les entrepreneurs et masochiste par les experts en psychologie. Il faut s’investir, s’épuiser corps et âme au sein de la Grande Agitation pour être apprécié.
    Plus encore, il faut paraître sympathique, sourire au paparazzi en puissance que chacun tend à devenir avec son appendice électronique portable. Il est vivement recommandé de fournir au minimum trois selfies par jour afin de prouver à la communauté que nous sommes parfaitement insérés. Le masque de l’épanouissement est de rigueur.
    Dans ces conditions, seule une pandémie mondiale nous sauvera d’une guerre planétaire. Terriens, encore un effort si votre ultime désir est d’être aimés de tous.

(1733)

 

Apogée et Barbarie

2 commentaires:

  1. La barbarie au coeur même de la civilisation, cher marquis. Au coeur de chaque coeur. On est toujours le barbare d'un autre.
    Cela dit, c'est extrêmement triste cette injonction au positiver, au be happy (et en l’occurrence, au Be yourself !)
    Un terme très à la mode aujourd'hui, c'est "acteur". Sois acteur de ta vie ! Soit un acteur social, soit un acteur politique, implique-toi ! Tu as aussi la possibilité de devenir un consomm'acteur ! Nous disent certains fanatiques écologistes.
    Déprimant.

    RépondreSupprimer
  2. Sans oublier que nous sommes aussi le barbare de nous-mêmes, chère Elly.

    Oui, le consomm'acteur c'est très amusant aussi.

    Soyez heureux et mettez tout en pièces devrait-il être inscrit au fronton de toute entreprise.

    Et hop! Je dors.

    Ma petite entreprise ne reconnaît pas la plus-value.

    RépondreSupprimer