dimanche 3 janvier 2021

 De temps à autre, ma mère et moi regardions un western. Quand la cavalerie chargeait, ma mère remplissait son verre à ras bord. « Ces ordures maltraitent les animaux » disait-elle à la première gorgée. « Ces mêmes crapules prétendent qu'un bon artisan ne martyrise jamais un tournevis… À leurs yeux, un cheval vaut moins qu’une pièce de bois » ajoutait-elle en buvant davantage.
    « John Wayne est une brute. Il est dommage que les indiens n’aient pas réussi à éliminer cette bande de salauds » finissait-elle par dire en s’élançant vers la cave à la recherche d’une autre bouteille.
    Tard dans la nuit, drapée dans son châle noir, elle montait l’escalier en titubant, murmurant : « Je vais dormir. Il faut dormir ».
    Le lendemain, levée tôt, fraîche et dispose après avoir bu deux cafés, toujours impeccable, elle allumait une cigarette, ouvrait la fenêtre de la voiture et démarrait en trombe.

(2132)

 


 

2 commentaires:

  1. Voilà le Marquis qui publie un opuscule navrant et j'ignore tout des moyens licites de me le procurer !
    Faudra t-il, là encore, recourir à la force ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Figurez-vous que mon unique relecteur est alité - voilà ce qui arrive lorsque l'on se plonge trop intensément dans la lecture...

      Dès que l'affaire sera dévoilée au grand jour, je ne manquerai pas de prévenir mon absence de lectorat.

      Merci de l'intérêt que vous portez à mes broutilles.

      Meilleurs embruns à vous qui recourez.


      Oreilles dressées

      Supprimer