jeudi 14 octobre 2021

    Chez le philanthrope déterminé s’installe rapidement l’envie d’instaurer une dictature. À notre époque, c’est la Chine qui semble inspirer Paul Jorion - récipiendaire du prix des Reclusiennes, instauré en hommage à Élisée Reclus. « On peut espérer que [la Chine] va cesser d’être une dictature » déclare-t-il. Selon l’anthropologue, le bonheur de l’Humanité passera par un despotisme éclairé. Le géographe anarchiste aurait sans aucun doute apprécié ce trait d’humour.
    (Inscrivons « À bas le travail » sur le front des membres du jury ayant participé à cette félonie et posons-les place Tian’anmen.)

(2204)

 
Houbiste remerciant tout le monde


4 commentaires:

  1. A moindre échelle, le bénévolat vise finalement le malévolat, forme charitable de la modernité ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Moderne" est l'un des mots qui m'ont toujours énormément amusé, cher Chroum-Badaban. Plus ça avance et moins ça avance.

      Nous sommes vernis.

      Au lit.

      Supprimer
  2. J’avoue que le niveau me depasse très cher marquis de l’orée. Je m’y suis mis à plusieurs fois de lectures. Impossible quelquechose de convenable. Je suis fort desolé La duchesse de Pain. Ca vole très haut et le grabuge sur terres me romp les meninges. Becos

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Becos" est l'un des rares mots qui pourra résumer mon existence, chère Duchesse. Vous avez fait mouche.

      Supprimer