mercredi 27 octobre 2021

    Par une superbe matinée ensoleillée, je me recouchai prestement après avoir pris un calmant. Tamisés par les feuilles de bouleau, quelques rayons de soleil vinrent me caresser le visage. Heureux comme un toxicomane rencontrant la Voie du juste milieu, je ronronnais dans mon cercueil en convoquant Taïsen Deshimaru pour un entretien sans paroles. Ensuite, je sentis mon corps se dissoudre lentement et s’effacer mon esprit. (Si nous recherchons le Nirvana, c’est parce que le réel est abominable et sans intérêt à la fois.)

(2215)

 
Par-delà les piètres cimes
 
Photographie - Cyril Ruoso


1 commentaire: