mercredi 26 avril 2017

Elle vivait dans la forêt

Un cabanon, comme elle disait

Elle dormait quand elle voulait

Ne travaillait jamais


(Albin de la Simone)





jeudi 20 avril 2017

   Entre les êtres humains, surtout lorsqu’ils vivent en couple, un dialogue sincère et constructif est indispensable, afin qu'ils réussissent à parvenir ensemble au point d’incompréhension totale.

1471


Dame Marans et Demoiselle Harco progressaient

mercredi 19 avril 2017

   L’apparition d’un imbécile heureux nous rappelle que le bonheur est bien souvent une chose horrible.


(1469)


 Non-atterrés augmentés
  Autrefois, nous étions quelques motards sauvages rassemblés autour du feu pour nous brûler les yeux à la braise et à l’alcool. Nos amies étaient provocantes et le vent tournait sans cesse, nous enfumant tour à tour. Le plus souvent, la fatigue m’entraînait le premier et je saluais mes invités avant d’aller me coucher, après les avoir priés de continuer en ajoutant des bûches au brasier.
    Bien plus tard, dans un demi-sommeil j’entendais les coups de kick, les jurons, les rires, puis les machines qui tournaient au ralenti. La mélodie syncopée des bicylindres montait en puissance à mesure qu’ils s’éloignaient.
    Quand le dernier d’entre eux avait quitté mon jardin, j’ouvrais les yeux un instant pour observer l’ombre des flammes décliner entre les rideaux. Je me sentais heureux d’avoir passé une dernière nuit sur terre en compagnie de mes camarades de cordée maléfique, d’une sauvagerie et d’une simplicité à faire hésiter la chouette hulotte qui chassait à cet instant, confrontée au vent et à la nuit qui m’avaient toujours enivré.

(1470)

mercredi 12 avril 2017

   Qui aurait envie de partir en voyage à l'instant où survient un malaise ? Et lorsque tout va bien, pourquoi quitter son jardin ?
   Les grands voyageurs sont encore plus perdus que les autres.

(1462)


A nos lézards

dimanche 2 avril 2017

   Promettre de garder un lourd secret est difficile, mais peut être un réel bonheur. Il suffit d’imaginer l’instant où nous serons délivrés de cette charge en trahissant notre parole, ce qui arrive à peu près tous les jours en société.
    L’homme clairvoyant ne promet jamais rien, et lorsqu’il lui arrive de se confier, il prévoit que ses révélations seront bientôt gravées au burin sur tous les frontispices.

(1464)



Tat tvam asi, dit Chèvre Gabrielle

samedi 1 avril 2017

   La plupart des pensées qui traversent une tête d'homme au cours de son existence sont sans aucun intérêt. L’esprit le plus profond l’avouera volontiers, qui envisage à peine une ou deux possibilités avec circonspection.
    Le meneur d’hommes, par contre, aux convictions inébranlables, sera toujours adulé par la foule pour ses idées bancales. Mises bout à bout, elles forment la grandeur d’une nation, c’est-à-dire la voie royale pour le déclenchement d’un génocide.

(1463)