jeudi 25 août 2016

  (...)

  Et tous, bavant la foi mendiante et stupide,
  Récitent la complainte infinie à Jésus
  Qui rêve en haut, jauni par le vitrail livide,
  Loin des maigres mauvais et des méchants pansus,

   (...)


(Arthur)


Rue de Prague - Otto Dix

  Le naturopathe reçoit tout ce qui vient de la nature comme un divin présent, puis il fait installer un climatiseur suite à la défaillance du ventilateur.

(1369)


Idéal levant

mardi 23 août 2016

   Est-ce étrange qu'un simple malaise, un trouble de la circulation peut-être, l'irritation d'un filet nerveux, un peu de congestion, une toute petite perturbation dans le fonctionnement si imparfait et si délicat de notre machine vivante, puisse faire un mélancolique du plus joyeux des hommes, et un poltron du plus brave ?

(Guy de Maupassant)



  De temps à autre, le médecin vient s’allonger dans mon divan.
  - Je vais tout arrêter, me dit-elle.
  - Comme je vous comprends.
  - Mes patients sentent la transpiration, ils sont racistes, ils passent leur temps à s’empoisonner, et, par-dessus le marché, ils veulent être sauvés. Je vais partir le plus loin possible, en montagne. J’irai élever des chèvres sous les nuages.
  - Vous me manquerez, lui dis-je au moment de servir le thé.
  - N’est-ce pas votre ami Friedrich qui a écrit : « On s’épuiserait si on continuait à réagir » ?
  - Je n’ai pas d’amis, excepté Tchouang-tseu, qui n’a probablement jamais existé, seulement quelques amies. Mais la citation est exacte, et très juste. Malheureusement pour lui, et comme bien souvent, le philosophe n’a pas suivi ses propres conseils.
  - Que mettez-vous dans le thé ?
  - Quelques feuilles de menthe fraîche et un peu de miel de contrebande.
  - Y a-t-il jamais eu des temps plus atroces ?
  - Rares sont les époques qui ont connu un franc succès ici-bas, à l’exception des guerres et des pandémies, naturellement, qui enchantent toujours les plus enthousiastes.

  Elle sourit. Nous buvons à la santé des fuyards, puis elle s’éloigne de ma cahute et retourne soigner les autres, à défaut de les guérir.

  Le médecin misanthrope est le plus compétent. Les patients qui critiquent son naturel désenchanté sont malvenus : le jour où ils tomberont réellement malades, ils se retrouveront seuls en face d’une pancarte abandonnée sur la porte d’entrée :

  Je vais beaucoup mieux, merci pour tout.

(1398)


Diplômée de la Faculté de Médecine préventive


  Enfiévrés, les amants désirent torturer, violer, tuer et finir enlacés dans les flammes du bûcher face aux regards envieux de tous les autres hommes : voilà les fruits de la passion. Tout le reste est affaire de psychologie de comptoir, sur France Culture, avec Leili Anvar.
  - La connaissance de soi est inappétante, dit très justement Clément Rosset.
  - Deviens ce que tu es, dit le fou furieux.
  - Es-tu sûr ? dit chèvre Gabrielle.

(1399)


L'Amour surprend toujours

-

Dessin - Paolo Eleuteri Serpieri

  Je ne lis pas les livres, je les ratisse. Et la plupart du temps, je les jette au loin avant de les avoir terminés. Tant de ratures manquent à vos chefs-d'oeuvre, mes amis !
  Au lecteur idéal, quelques fragments offrent la seule expérience à parfaire.

(1341)


  J'ai aimé vivre dans la brume, sur un fil tendu entre deux points invisibles, à mi-chemin de toute destination.

(1340)


Cheval sauvage en Irlande - Lisa Ebright


vendredi 19 août 2016


  Les dix premières minutes de navigation en mer me furent agréables, ensuite vinrent l’ennui et la nausée. Quand celle-ci m’abandonna, je me rendis compte qu’en fait de voyage nous étions prisonniers d'un réduit de quelques mètres carrés.
  Le lendemain, alors que nous prenions le déjeuner avec cet air désolé du hauturier par calme plat, un fort coup de vent nous prit par surprise. Le voilier se mit à gîter, tout fut flanqué par terre et mon humeur remonta. Au près serré, nous étions battus par l’écume et, aussi vite que possible, tout redevint aussi lassant qu’auparavant.
  Le voyage, quelle pénitence ! 
 Je n'imagine pas d’autre délice que le néant, ce vieil eldorado qui pourtant m’épouvante malgré cette idée farfelue qui me revient de façon régulière, et selon laquelle il pourrait me sauver de quelque chose.

(1356)




jeudi 18 août 2016


  Vous aviez un ami et celui-ci vous a déçu. Dorénavant, vous n’en aurez plus. Quelle sottise ! L’admiration va de pair avec la déception. Ne vous êtes-vous jamais déçu ? Ne vous êtes-vous jamais fâché avec vous-même ? Or, vous avez fini par abandonner : il en allait de votre survie.
  Jules Renard a très bien résumé tout cela : « Il n’a pas d’amis : il y a des moments d’amitié. »
 A celui qui a bien examiné les choses, il ne reste plus grand-chose.

(1382)



Humainement, tout est foutaise, dit Colette

samedi 13 août 2016

   Une liaison cesse - une longue fatigue aussi.

(Natalie Clifford Barney)


 J’avais treize ans lorsque mes parents quittèrent le vieux moulin du Comte de Ligne pour s’installer en ville. L’endroit était bruyant et sentait mauvais, alors même que nous étions installés en bordure d’un parc arboré.
   Le jour de notre arrivée, désemparé, j’allai m’asseoir sur un banc public cerné de poubelles géantes. A quelques mètres de là, des adolescentes se prélassaient sur la pelouse en dévoilant leurs seins.
   Un vieillard vint s’asseoir à côté de moi. Au bout de quelques minutes, sans me regarder, d’un ton calme et d’une voix douce, il me dit :
   - Vous verrez : dans la tête ça ne change jamais.

   Il se leva ensuite et me quitta en souriant. Cet homme semblait d’une rare délicatesse.
  L’année d’après, je me mis à boire, à danser et à embrasser toutes celles qui le désiraient. Quarante ans plus tard, si je danse maintenant sans musique, j’assume pleinement mon infidélité.
   Je ne regrette rien. Au sein du chaos, deux corps enlacés échappent un instant au Triomphe de la mort.

   On raconte que Paul Valéry, alors qu’il s’approchait de la fin, désigna sa bibliothèque et dit :
   - Décidément, tout cela ne vaut pas un beau cul.

   L’homme à la barbe blanche parle de détachement, alors qu’il souffre d’impuissance ou d'un manque de caresses.

(1386)


Végétalienne mitigée


vendredi 15 juillet 2016

  Cet homme était suffisamment sot pour être membre du jury, mais bien d'autres le surpassaient en s'inscrivant au concours.

(1388)


Le meilleur d'entre nous